WHITE CUBE

White Cube
20’
Extrait de « Juste à côté »

À cette « Épitaphe pour une crucifiée », pièce maîtresse de ma période première (sodoyanne) où je conciliais cette aventure littéraire avec l’autre vie d’un jeune cadre en plein exercice, j’oppose une des 5 « saynètes » constituant « Juste à côté », spectacle provocant sur le plan formel et qui, abstraction faite des réécritures, est le plus récent en conception. Pratiquement vierge, je le dirai « en barrique ».
L’argument de « White Cube » porte sur la navigation tortueuse de l’art durant cet avant-dernier jour, avant-dernier jour, dernier à être ce que nous en ferons.
Voici les dénominateurs communs de cet ensemble :

Juste à côté du réel
Juste à côté d’aujourd’hui
Juste à côté du langage


Décidément, le Crépuscule est pluriel !

PERSONNAGES

Louis
Aile
Lôtre

EXTRAITS

Lôtre
Salut, les amis, tout va comme vous voulez ?… (Mimiques polies du couple.) L’intendance suit ? La bouffe, le caoua du pauvre, miam-miam sous la couette-couenne de l’art… couenne de l’art, a-r-t, ah, ah ? Ma foi, ça bouge par ici ; dans le bon sens, je serais tenté de dire, sous réserve du verdict des gros pontes, pondeurs d’œufs mollets, d’experts, seuls autorisés en bout de chaîne… (Contemplant les avancées imaginaires, avec des moues, des sifflotements ; indiquant du doigt.) Là, qu’est-ce que vous avez pu vouloir signifier ? Me dites rien, à moi de décrypter. Partant de l’instantanéité fulgurante de l’intemporel… (Brouillé.) et vu l’arbre en boule, vous nous embarquez… (Dito.) Je rigole. Je ne vous cacherai pas qu’au départ j’étais pas de vos inconditionnels, mais quand je vois ce meccano squelettique prendre une allure joliment post-artistique, chapeau ! Il est vrai que, sans vouloir me pousser du col, tant aux services spéciaux que dans le civil, toutes les équipes que j’ai eues en charge, j’ai toujours su les mobiliser… (Dito.) guider… (Brouillé, puis braillé.) « … abreuve nos sillons » !… Sur ce, je vous laisse : cours qualificatif close combat-water-closet, ce qui ne nous rajeunit pas ! Morituri nec mergitur… Ciao !

Il sort.

Louis
Te salutant, connard ! On en était où ?

Dans le dialogue, plus que jamais, les deux personnages vont se relayer comme si la parole leur était indivise…

Aile
À scanner le « cubique »

Louis
Le pétulant ludion des retours sur investissements, yes ! Or donc, en ce qui concerne ce chienchien-toutou des milliardaires botoxisés… (En décroché.) Ces fourmiliers à langue fendue, s’ils cherchent des émotions valorisantes, il leur suffit d’observer avec un minimum d’empathie le petit personnel de leurs entreprises…

Aile
Coucou, je suis là !

Louis
Excuse, montée de bile ! Le chienchien-toutou, donc, on le boucle dans son cube ; le cube on le remplit de résine, on démoule, on meule, on ponce ; c’est de lui-même qu’il se roulera dans la farine, la fameuse farine pailletée d’or pour se fondre dans les fastes vénitiens zébrés de funambulesques échappées versaillaises…

Aile
Je prends. Quand l’œuvre… – J’ai dit l’œuvre, quelqu’un que ça défrise ? – est terminée, la tradition veut qu’on lui plante – à l’aaartiste – une plume de paon ou d’autruche dans le goudron, dont on a laissé à l’endroit voulu une couche suffisamment épaisse… À toi la balle !

Louis
Amorti de la poitrine, contrôle, passement de jambes… Alors il peut émerger de son antre. Que le public soit ou non au rendez-vous – le montage vidéo y pourvoira -, notre increvable cubique se répand en courbettes, rodomontades. Pas de souci, le voici en parfait ordre de marche, qui papote, sirote des cocktails forts. Sans trop de peine au vu de l’affluence huppée et qui le lui rend bien, il légitime son cul-cursus, un doigt dans le nez, les autres prêts à relayer. Avec le moignon de bras qu’on lui a greffé en catastrophe, il signe des autographes « Ohé, la compagnie, c’est pain bénit, oui, oui ! ».

Aile
Au boulot, le génie tout neuf, typé cahier des charges à intercalaires génito-cérébraux ! Avec le chéquier à pognon plaqué or que vient de lui offrir en grande pompe la Société des Amis de Montladessus, il sous-traite à la ronde, distribuant les tâches subalternes à la meute des SARL satellites, avec l’aisance d’un chien de troupeau sur-looké par Jean-Jacques-Lagerfeld-hip-hop. La joyeuse misère revisitée, version farce nappée de ketchup ! Pardonnez-leur, ils ne savent que trop ce qu’ils font !

………………

LA FIN

Aile
Aïe, aïe, aïe !… (Voluptueusement, elle s’allonge sur lui.) Oh… Oh… Oooohhhh !… Tu sens la densité gagnant les chairs ? Intemporelle. Lalala…
Louis
Sûrement… Lenteur fracassante…
Aile
Ta raideur, que sanctuarise l’adhérence de mes mollesses marieuses.
Louis
Couple organique, garant d’avenir inextinguible, dédié aux futures créatures, imprévisibles, de tous les créateurs disparus. Elles ne ressentiront pas l’obligation d’être nous, mais sans le vouloir, sans le savoir, se prendront les pieds dans les lambeaux de l’héritage.
Aile
Outrepasser nos limites périssables ! Tu te rappelles « Les visiteurs du soir » ?
Louis
Inoubliable.
Aile
La fin ?
Louis
Définitive !
Aile
Le tout-blancheur. Ciao, cubistes et autres cubiques, épaves avortées mal équarries d’un âge trop pressé, écourté. L’immobilité se réapproprie le silence.
Louis
L’un par, l’un pour l’autre, ils témoignent. Enchaînés hors d’atteinte.
Aile
On éteint le tempo ?
Louis
Yes, fin de l’utopie « lalala », légitimée a posteriori par la vanité – au sens baroque – terminale.
Aile
Question : sur le silence, dans la blancheur revenue, les cœurs pourront-ils s’émanciper, se répandre, se répondre ? Leur battement, se trouvera-t-il quelqu’un, sur un des continents ignorés du temps, écrêtant l’écume du bel inaudible, pour le recueillir… s’en griser, s’en fustiger ?… Han… han… Réinventer un monde, une vie dans le fouillis de mort !
Louis
Lalala, nos ancres sont levées, l’océan s’apprête à jeter les siennes.
Aile
Lalala, le silence relance l’attente, maîtrisant le néant, s’en repaissant.
Louis
Sous-vie lombricale, survie ombilicale…
Aile
Chuuuttt !
Louis
Oui, chut ! Ah oui, chut… Chut !…

Silence… On entend, s’amplifiant à l’extrême, des battements de cœur… Arrive Lôtre, sifflotant. Il recouvre d’un drap blanc le couple inerte, dispose sur le tumulus un pack d’œufs. Ferme le cube, en barre l’entrée d’une pancarte : « Fermé pour cause de… (illisible) ».
Sort

NOIR

Voix d’Aile (reprise en écho par Louis)
Habiter les sépulcres de l’œcuménique laïcité… (Brouillé.) Chartres, Hauterives le Palais Idéal… (Dito.) Prolongement irradiant de l’intérieur éclaté du poitrail… (Dito.) Un après l’amour, un avant la mort, un avant après la mort…Vanitas vanitatum. Lalala… Lalala…